La demande d’enregistrement doit être réalisée sur le site du Ministère : l’ANTS

Cet enregistrement peut se faire par vos soins (formule « administratif éco »), ou vous pouvez mandater votre agence auto–école William’s pour réaliser les démarches (formules « administratif business » et « premium ») 

Dans tous les cas, nous avons besoin que tu regroupes les documents suivants :

  • e-photo obligatoire (format ANTS)
  • carte d’identité recto/verso + celle des parents si mineur
  • attestation de recensement (si + 16 ans) ou JDC (si + 17 ans)
  • ASSR 1 ou 2 (pour ceux nés après le 1er janvier 1988)
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • 1 attestation d’hébergement si le justificatif de domicile n’est pas au nom du candidat avec la photocopie de sa carte d’identité et le livret de famille
  • tes autres permis si existants (AM, 125, …)

Tous ces documents doivent être de bonne qualité, en couleur et en cours de validité.

 

  • copie de l’injonction de restitution du permis de conduire si votre permis de conduire a perdu sa validité pour solde de points nul,
  • copie du jugement si votre permis a fait l’objet d’une annulation judiciaire (Ref 7 ou 44)
  • commission médicale (contactez directement la préfecture)
  • tests psychotechniques (attention, validité 6 mois)

Cliquez ‘ici’ afin de savoir quelle préfecture appeler pour demander un double.

Très bonne question ! voici la recette

Dans le cadre d’une nouvelle inscription il est impératif que vous récupériez votre dossier auprès de votre ancienne auto-école ou de votre préfecture.

Vous récupérez votre Cerfa 02 (document administratif) et vous le transmettez à votre conseillère William’s.

Tout dépend de la formule choisie lors de l’inscription.

  • Formule Eco :
    Tu es un candidat libre, tu es autonome, quand tu te sens prêt, inscris toi à une session d’examen auprès d’un opérateur agréé (SGS ou laposte). Tu recevras le résultat par mail.
  • Formules Business et Premium :
    Ta conseillère William’s suit ta progression et ensemble, vous décidez de la date et du lieu de l’examen. Tu ne t’occupes de rien… sauf des révisions ! Convocation et résultats en agence.

A noter, sans enregistrement administratif (NEPH), impossible de passer un examen !

William’s en agence :

  • Financement en 1 fois
  • Financement en 3 fois sans frais :
    premier acompte à l’inscription,
    2eme acompte à la 1ere heure de conduite,
    3eme acompte à la 11eme heure de conduite
  • Permis à 1€ / jour :
    C’est un prêt que vous faites auprès de votre banque. Tous les renseignements ici.

Inscription en ligne :

Le financement se fait en 1 fois, directement sur le site William’s.

 

Pssssttt….Pense à nous suivre sur les réseaux sociaux, on y trouve parfois des bons plans… !! 🙂 🙂

 

 

L’évaluation de départ doit avoir lieu préalablement à la formation. Il s’agit pour l’auto-école d’évaluer le volume d’heures prévisionnel de votre formation pratique en fonction de vos aptitudes. Le nombre d’heures obligatoires de leçons de conduite ne pourra pas être inférieur à 20. Il s’agit d’un minimum réglementaire. Le volume moyen généralement constaté se situe autour de 30 heures.

Cette évaluation peut avoir lieu de deux façons :

  • En voiture : le moniteur vous questionne et vous fait réaliser des exercices pour apprécier vos aptitudes et juger du nombre d’heures nécessaires à votre formation.

  • Sur ordinateur : le logiciel Easyévaluation de Codes Rousseau vous permet de tester vos facultés cognitives propres à la conduite pour évaluer scientifiquement vos aptitudes. Cette évaluation a lieu en agence.
    http://public.codesrousseau.fr/infos-permis/permis-voiture/45-la-formation.html

L’ article 9 de l’arrêté de 5 mars 1991 rend cette évaluation obligatoire.

http://autoecole.legipermis.com/infos-pratiques/evaluation-de-depart.html

LES TESTS

Les séries de tests sont très proches de celle que vous rencontrerez à l’examen.

Vous pouvez travailler de deux manières :

  • Par série : 42 séries inédites de 40 questions réalisables en mode examen (40 questions suivies de la correction) ou en mode pédagogique (chaque question est suivie de sa correction).
  • Par thème : 30 séries thématiques de 10 ou 20 questions (3 par thème).

Tous les tests sont corrigés et commentés. Vous et votre moniteur pouvez suivre facilement votre progression.

Testez-vous !

LES COURS

Révisez et améliorez vos connaissances avec les cours de code en ligne :

  • Synthétiques : ils reprennent l’essentiel des notions du code de la route.
  • Très illustrés : de nombreuses photos et vidéos facilitent leur compréhension.
  • 1 QCM de 10 questions à la fin de chaque thème vous aide à vérifier vos connaissances.

Ces cours sont simples, accessibles et s’adaptent à vos envies sans contraintes : révision rapide ou approfondissement des notions difficiles.

PASS ROUSSEAU, UN ESPACE QUI VOUS EST DÉDIÉ !

Une séance de code commence en début de chaque heure. Un boîtier qui enregistre les résultats est donné à chaque élève, ce qui permet de suivre individuellement chaque progression. Un mail vous est adressé à la fin de la séance, il détaille le nombre de fautes et sur quel thème il vous faudra progresser.

Profitez également des cours avec moniteurs. Rapprochez-vous de votre agence pour connaître les horaires des cours.

L’épreuve théorique générale est une séance collective d’une durée d’1h30.
Le jour de l’épreuve, il faut vous munir d’une pièce d’identité valide ou périmée depuis moins de 2 ans.
Le candidat est soumis à 40 questions auxquelles il doit répondre grâce à un boîtier.
Les boîtiers sont ensuite corrigés et les résultats adressés par courrier postal ou électronique le jour même de l’épreuve à l’auto-école ou directement à l’élève.
Les candidats sont reçus à l’examen à partir de 35 bonnes réponses.

Après obtention du code, vous devez, dans un délai maximum de 5 ans à partir de la date d’obtention du code, passer l’examen pratique de conduite.
Durant ces 5 ans, vous avez droit à 5 présentations maximum pour réussir l’épreuve pratique.

Des séances spécifiques peuvent être organisées pour les candidats qui présentent un handicap physique ou qui maîtrisent mal la langue française. L’élève dispose d’un temps plus long pour l’examen des diapositives, et si nécessaire, d’une relecture à haute voix par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Un non francophone peut être également accompagné d’un traducteur assermenté. Se rapprocher de votre préfecture.
Pour connaître les dates de ces sessions, il convient de se rapprocher de la préfecture ou de la DDT (Direction Départementale des Territoires).

Seuls les candidats ayant déclaré leur handicap ou leur défaut de maîtrise du français dans leur dossier d’inscription (Cerfa 02) peuvent participer à ces séances spécifiques.
Attention, un candidat peut changer librement une seule fois de méthode d’examen (non francophone / traditionnelle).

Depuis le 2 mai 2016, 1 000 nouvelles questions constitueront la banque de l’épreuve théorique générale (ETG) du permis de conduire. Ce sont 300 de plus que dans la précédente, et toutes sont nouvelles.
L’objectif de cette réforme est d’améliorer la formation des conducteurs novices.
Les règles pour passer le code ne changent pas :
Dans la nouvelle épreuve théorique générale (ETG), l’épreuve ne change pas vous devez toujours répondre correctement à 35 questions sur 40 pour décrocher le Code.
…mais les questions évoluent :
La nouvelle banque de questions de l’ETG rend l’examen plus réaliste : vous devez à la fois :

  • connaître les règles du Code de la route
  • et comprendre pourquoi elles ont été mises en place

Les nouvelles questions projetées pendant l’épreuve du Code ont été réalisées à partir :

  • de clichés de véritables routes, rues ou giratoires
  • d’images numériques reproduisant des vues aériennes de situations de conduite.
  • de vidéos (10% des questions de la nouvelle banque) pour que le candidat se retrouve le jour de l’examen dans les conditions de conduite les plus proches de la réalité

La nouvelle banque de questions intègre donc 1 000 nouveaux visuels, répartis en 9 thèmes :

  • dispositions légales en matière de circulation routière

  • le conducteur

  • la route

  • les autres usagers de la route

  • réglementation générale et divers

  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule

  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite

  • équipements de sécurité des véhicules

  • règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement

Tout ce que vous devez apprendre et comprendre vous sauvera peut-être la vie demain.

Source : http://www.securite-routiere.gouv.fr/permis-de-conduire/passer-son-permis/l-epreuve-du-code

L’apprentissage anticipé de la conduite permet :

  • de réduire la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12) ;
  • de commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans ;
  • d’acquérir de l’expérience de conduite ; 
  • de passer l’épreuve du permis de conduire à 17 ans et demi. En revanche, il n’est possible de conduire seul qu’à partir de 18 ans ;
  • d’augmenter ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel ;
  • souvent d’obtenir un tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».

En savoir plus ici

  • être âgé de 15 ans ou plus ;
  • avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

L’accompagnateur doit :

  • être titulaire du permis B (permis auto), depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • avoir obtenu l’accord de son assureur ;

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

La conduite avec l’accompagnateur se déroule sur une durée d’au moins un an et une distance parcourue de 3 000 km minimum.
Cette période débute par un rendez-vous préalable et est ponctuée de deux rendez-vous pédagogiques obligatoires (2 théoriques et 2 pratiques).

  • Le rendez-vous préalable a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.
  • Le 1er rendez-vous pédagogique théorique, d’une durée de 2heures, a lieu entre quatre et six mois après la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale. C’est un rendez-vous collectif avec d’autres élèves. Les thèmes abordés sont : l’accidentologie, le comportement en cas d’accident, l’alcool et la conduite, les risques chez les jeunes conducteurs.
  • Le 1er rendez-vous pédagogique pratique se déroule sur 1 heure de conduite avec l’élève, son accompagnateur et le moniteur auto-école, il a pour but de faire un bilan de la progression et de l’autonomie de l’élève.
  • Le 2eme rendez-vous pédagogique théorique a lieu après 3 000 km parcourus. C’est également un rendez-vous collectif de 2heures. Le permis étant proche, le moniteur explique le déroulement du permis, les idées reçues sur les inspecteurs, il vérifie que les livrets d’apprentissage sont à jour. C’est un réel atout pour se préparer aux conditions de l’examen.
  • Le 2eme rendez-vous pédagogique pratique se déroule dans les mêmes conditions que le premier. Un examen blanc est réalisé et permet au moniteur de donner les derniers conseils avant le permis. Il préconisera ou non de reprendre quelques heures de conduite avec l’auto-école, selon la progression et le travail de l’élève avec l’accompagnateur.

En ligne : concerne le permis sur le web

ll est possible de ne pas faire appel à une auto-école pour se préparer aux épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire de la catégorie B (voiture). Pour l’épreuve pratique, il convient néanmoins de respecter certaines conditions relatives à l’apprenti conducteur, à l’accompagnateur et au véhicule. Vous devez vous renseigner pour savoir comment effectuer la démarche dans votre département de résidence et vous procurer le formulaire de demande de permis de conduire.

Pour vous inscrire à l’examen, qu’il s’agisse simplement du code ou de la conduite ou des 2 épreuves, vous devez remplir le formulaire cerfa référence 02 n°14866*01 et demander à passer cette épreuve en candidat libre.

Vous recevrez une convocation

  • pour l’épreuve théorique, si vous ne vous êtes inscrit qu’à celle-ci,
  • pour l’épreuve pratique si vous avez déjà passé avec succès l’épreuve théorique et que le résultat est encore valide (moins de 5 ans).

Pour te me renseigner suivant la préfecture, clique ici.

La conduite supervisée permet :

  • aux plus de 18 ans d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter ta formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer tes acquis en attendant de le repasser,
  • d’augmenter sensiblement tes chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.

Comment ?

  • Avoir réalisé 20 leçons de conduite minimum.
  • Etre suffisamment autonome et en sécurité
  • Trouver un (ou plusieurs) accompagnateur(s) de plus de 5 ans de permis sans suspension ni annulation
  • Réaliser un RDV de 2h avec enseignant et accompagnateur
  • Transmettre les documents remis par l’enseignant à ton assureur
  • Conduire le plus possible avec ton accompagnateur afin de gagner de l’assurance et de l’expérience
  • Quand tu te sens prêt, prendre RDV pour faire un bilan avec un enseignant et valider ta date d’examen

Lors de tes premières leçons de conduite, si ton enseignant estime le volume d’heures nécessaire à ta formation supérieur à 30 heures de conduite, n’hésites pas ! Cette option te permet une réelle économie sur ton budget permis.

Cette option peut également être envisagé lors du bilan à la 15ème heure de conduite, où parents – ou accompagnateur – sont les bienvenus.

Ce rendez-vous, d’une durée de 2 heures est obligatoire. Il a lieu en présence de ton enseignant et du (ou des) futur(s) accompagnateur(s), au moment où il estime que tu es prêt à conduire de façon autonome. Ton enseignant dispense alors ses conseils pour bien commencer la période de conduite supervisée. Il délivre en fin de rendez-vous les documents nécessaires aux assurances et obligatoires en cas de contrôle des forces de l’ordre.

L’accompagnateur doit:

  • être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • avoir obtenu l’accord de son assureur ;
  • être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite.

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Pendant toute la période de la conduite supervisée, tu dois appliquer l’ensemble des règles du code de la route :

  • ne pas dépasser les vitesses maximales autorisées applicables aux conducteurs novices (titulaires d’un permis probatoire depuis moins de 3 ou 2 ans)
  • apposer à l’arrière du véhicule le disque « conduite accompagnée » qui sert à avertir les usagers de votre statut d’apprenti conducteur
  • être toujours détenteur de l’original (ou de la photocopie) du formulaire de demande de permis de conduire (Cerfa 02) accompagné de ton livret d’apprentissage et du document d’extension de garantie de ton assurances. No panic ! tous ces documents te sont remis par ton enseignant.

Ce rendez-vous d’une durée d’1h avec ton enseignant et accompagnateur te permet de faire un bilan de tes acquis. En général, il comporte 32 min ‘d’examen blanc’ afin de déterminer if you are ready or not.

Après la réussite du code, vous pouvez vous présenter à l’épreuve pratique.

Le jour de l’épreuve, vous devez vous munir d’une pièce d’identité valide (ou périmée depuis moins de 2 ans).
L’épreuve pratique permet d’évaluer :

  • le respect des dispositions du code de la route,
  • votre connaissance du véhicule,
  • votre maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule,
  • votre capacité à assurer votre propre sécurité et celles des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et anticiper les dangers,
  • votre capacité à appliquer les règles de sécurité dans les tunnels,
  • votre degré d’autonomie dans la réalisation d’un trajet,
  • votre capacité à conduire en respectant l’environnement et en adoptant un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers.

L’épreuve dure 32 minutes. Vos documents d’examen sont vérifiés.
Si vous avez suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite, munissez-vous de votre livret d’apprentissage (obligatoire !) votre attestation de fin de formation initiale est vérifiée pour s’assurer que vous avez respecté la durée minimale d’un an de conduite accompagnée.
Un test de vue est réalisé. Vous en êtes dispensé si vous avez passé une visite médicale préalable. En cas de test non concluant, l’examinateur signale le résultat de ce test au préfet pour que vous soyez convoqué pour un contrôle médical.
Le test de conduite, d’une durée minimale de 25 minutes, comporte notamment :

  • la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule,
  • la réalisation de deux manœuvres différentes : un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière (marche arrière en ligne droite, rangement en créneau ou en épi, demi-tour…).

Pour être reçu, vous devez obtenir au moins 20 points et ne pas commettre d’erreur éliminatoire (exemples : franchissement d’une ligne continue, circulation à gauche, non-respect d’un signal prescrivant l’arrêt…).

La clé de la réussite, c’est le travail ! La conduite est l’une des activités les plus complexes effectuées par l’homme : elle requiert en même temps l’utilisation simultanée des 4 membres et de la vision. Alors que certaines personnes apprennent lentement, d’autres sont soumises au stress, mais le permis est à la portée de tous. Voici 10 conseils pour être prêt le jour J :

  1. livres, DVD, code en ligne, cahiers d’exercices… Il existe de nombreux supports qui vous aideront à travailler.
  2. Travaillez votre Code : à l’auto-école comme chez vous, le Code est un pur exercice d’apprentissage. Il n’y a pas de questions pièges, mais il est souvent nécessaire de bien connaître les règles et de bien lire les questions. Un résultat régulièrement inférieur à 5 fautes est signe d’une bonne préparation.
  3. Faites confiance à votre moniteur : il est là pour vous conseiller, alors n’hésitez pas à lui poser des questions. Trop souvent les élèves n’osent pas demander. Pourtant c’est le meilleur moyen de ne pas se tromper par la suite.
  4. Croyez en vous, soyez confiant : si votre moniteur vous présente à l’examen, c’est qu’il juge que vous êtes prêt(e).
  5. Repérez les parcours de l’examen : bien souvent votre moniteur connaît les principaux parcours de votre ville. N’hésitez pas à les répéter avant l’examen.
  6. Assurez les points bonus : les vérifications de départ, intérieures, extérieures et la courtoisie, c’est 4 points de gagnés !
  7. Vous avez le droit à l’erreur : ne vous effondrez pas à la moindre imperfection. Les fautes éliminatoires sont celles qui mettent en danger votre sécurité ou celle des autres.
  8. N’ayez pas peur de l’inspecteur : il n’est pas là pour vous sanctionner mais pour vous donner le permis. A vous de montrer que vous êtes apte à circuler en toute sécurité.
  9. N’écoutez pas les rumeurs : il n’y a pas de quota journalier de réussite, vous n’avez pas moins de chance d’obtenir le permis le vendredi, l’inspecteur ne délivre pas moins facilement le permis lors de la première présentation…
  10. N’ayez pas peur de l’échec : échouer n’est pas honteux ! Détendez-vous et vous éviterez les erreurs bêtes.

Si le résultat est favorable, vous devez, pour conduire dans l’attente de l’envoi de votre permis de conduire, obtenir le certificat d’examen du permis de conduire (CEPC)

  • soit en le téléchargeant via ce lien,
  • soit en le demandant à votre auto-école.

Avec une pièce d’identité, le CEPC tient lieu de permis de conduire pendant 4 mois à compter de la date d’examen. En cas de contrôle des forces de l’ordre, ce certificat peut être présenté en version papier ou sur un smartphone ou une tablette.
Le CEPC ne permet pas de conduire à l’étranger.
En savoir plus

Munissez-vous de votre numéro de dossier et cliquez ici.

Pour savoir où en est la fabrication de votre permis, cliquez ici.